top of page
résumé

En résumé

Sténose ulcéreuse - Confirmée

  • La sténose ulcéreuse :

    • est une complication exceptionnelle des ulcères bulbaires et pré-pyloriques

    • peut se manifester par des vomissements post-prandiaux, des nausées, une satiété précoce, une dyspepsie, une perte de poids, un clapotage gastrique à jeun, la visualisation d'ondes péristaltiques, une déshydratation et des troubles ioniques (alcalose métabolique, hypochlorémie, hypokaliémie, hyponatrémie)

    • est confirmée par endoscopie œsogastroduodénale (EOGD) +/- TDM abdominale 

    • impose d'éliminer une sténose d'origine maligne (cancer gastrique, lymphome gastrique...) en réalisant des biopsies.

  • Prise en charge spécialisée, hospitalière, en urgence en fonction de l'existence ou non de signes de gravité, pour traitement médical en 1ère intention :

    • Évacuation de la stase gastrique par sonde nasogastrique

    • Correction des troubles hydroélectrolytiques éventuels

    • Traitement initial par IPP en intraveineux

    • Traitement de l'ulcère associé (arrêt des AINS, recherche et traitement de Helicobacter pylori, IPP)

  • Envisager le traitement endoscopique (dilatation au ballonnet) en cas d'échec du traitement médical seul.

  • Envisager le traitement chirurgical en cas d'échec du traitement endoscopique.

prise en charge

Stratégie de prise en charge

1) Confirmation diagnostique et élimination d'une cause maligne (EOGD +/- TDM)

Endoscopie œsogastroduodénale (EOGD) avec biopsies +/- scanner abdominal permettant :
  • de confirmer le diagnostic de sténose d'origine ulcéreuse peptique ; 
  • de préciser la nature et le niveau de l'obstruction (le plus souvent sténose pyloro-bulbaire en cas de cause ulcéreuse peptique) ;
  • de rechercher la présence éventuelle de Helicobacter pylori (biopsies avec examen bactériologique)
  • d'éliminer une cause maligne (cancer gastrique, lymphome gastrique) (biopsies avec examen anatomopathologique)

2) Prise en charge spécialisée

Prise en charge spécialisée (gastro-entérologue, réanimateur, chirurgien digestif), hospitalière, en urgence en fonction de l'existence ou non de signes de gravité.
SURVEILLANCE
CLINIQUE
Complète avec notamment :
  • Surveillance hémodynamique
  • Surveillance ECG en cas d'hypokaliémie
  • Surveillance de l'état d'hydratation, de la diurèse
  • Présence de douleurs
  • Présence de nausées, vomissements
  • Capacité à s'alimenter
SURVEILLANCE
BIOLOGIQUE
Notamment surveillance :
  • du ionogramme sanguin (risque d'hyponatrémie avec osmolarité basse, d'hypochlorémie, d'hypokaliémie, de bicarbonatémie élevée)
  • de la fonction rénale (risque d'insuffisance rénale aiguë sur la déshydratation), 
  • de la gazométrie artérielle (risque d'alcalose métabolique)
VIDANGE GASTRIQUE
  • Évacuation de la stase gastrique par une sonde nasogastrique
  • Permet de diminuer les douleurs et le risque d'inhalation et de faciliter la réalisation de l'endoscopie
CORRECTION DES TROUBLES HYDRO-ÉLECTROLYTIQUES
Perfusion pour correction des troubles hydro-électrolytiques éventuels
TRAITEMENT INITIAL PAR IPP
EN INTRAVEINEUX
Traitement par IPP en intraveineux pendant 48-72h
puis traitement à réévaluer en fonction de la cause (traitement idem à celui de l'ulcère non compliqué)
TRAITEMENT DE L'ULCÈRE ASSOCIÉ
  • Arrêt des AINS en cas de prise
  • Recherche de Helicobacter pylori et traitement en cas de résultat positif
  • Traitement par IPP (traitement idem à celui de l'ulcère non compliqué)
TRAITEMENT ENDOSCOPIQUE
  • En cas d'échec du traitement médical seul, envisager le traitement endoscopique
  • Dilatation de la sténose au ballonnet le plus souvent
TRAITEMENT CHIRURGICAL
En cas d'échec du traitement endoscopique, envisager le traitement chirurgical
sources

Sources

Collégiale des universitaires en hépato-gastro-entérologie. Hépato-gastro-entérologie-Chirurgie digestive 4e ed. Elsevier Masson 2018. p.117–34

actualisation

Actualisation de la page

Date de création : 21/05/2019

Date de dernière mise à jour : 19/09/2019

Date de dernière révision : 08/05/2020

bottom of page